7 juin 2006

GoogleFight (pour l'orthographe), le retour

De jolis contrexemples au GoogleFight appliqué à la levée d'ambiguïtés orthographiques sur le blog de Dado : "acquis de conscience" au lieu d'"acquit de conscience", "autant pour moi" au lieu d'"au temps pour moi".

Et avec un seul mot ? J'ai seulement "traffic" au lieu de "trafic". D'accord, la faute vient ici du fait que GoogleFight, même en version française, ne se restreigne pas aux pages francophones et se laisse donc parasiter par la forme anglaise (merci à Renault de m'avoir permis de corriger mon dictionnaire cérébral après un embouteillage derrière un de leurs Trafic). Bref, pour être vraiment sûr, une autre possibilité de test en alternative au GoogleFight : proposer à Google les deux écritures dans une seule requête. Pour traffic trafic, on se rend compte que la seconde forme est dominante pour les premiers liens. Pour des expressions, comme "autant pour moi" "au temps pour moi", il faudra plutôt suivre les premiers liens pour lire les discussions passionnées sur le sujet, et en extraire la réponse correcte.

Sur ces histoires de corrections orthographiques inexactes, une anecdote de Derek Corneil, chercheur canadien en théorie des graphes, qui fait relire sa thèse tapée à la machine à son épouse. Elle passe la journée à éliminer patiemment toutes les erreurs et conclut le soir venu : "Je sais que tu as des problèmes avec l'orthographe, mais quand même, écrire 'if' avec deux 'f' !"

2 commentaires:

Dado a dit…

C'est sûr que si on se met à prendre en compte les anglicismes, on risque d'avoir un petit problème... Par exemple, connection contre connexion...

Enro a dit…

Problème aussi avec les accents, et sans doute bien d'autres !