10 janvier 2007

Comment translater les titres de films (1)

La traduction des titres de films est un exercice périlleux, pas toujours réussi à en croire les commentaires sur internet. Le magazine Première révèle en tout cas les coupables du choix du titre des films : les distributeurs. Ce sont donc eux qui ont inventé le concept ultime : la traduction de l'anglais vers l'anglais ! Avant d'atteindre ces sommets de ridicule, regardons quelques autres cas particuliers d'adaptations de titres de films sortis en France en 2006.

La version "censure" consiste à décider que le public français ne mérite pas de connaître la totalité du titre américain, alors on l'abrège ! C'est le traitement qui a été réservé à Basic instinct 2 (Basic Instinct 2 : Risk Addiction), Slevin (Lucky Number Slevin), Block Party (Dave Chappelle's Block Party), Love Song (A love song for Bobby Long).

Au contraire, la version "note du traducteur" garde le titre original mais ajoute quelques mots pour le rendre plus compréhensible, comme dans les cas suivants : Alex Rider : Stormbreaker (Stormbreaker), Inside man - l'homme de l'intérieur (Inside Man), Le Secret de Brokeback Mountain (Brokeback Mountain), Jarhead - la fin de l'innocence (Jarhead). Je dois tout de même avouer que c'est parfois judicieux, comme la substitution de Truman Capote à Capote.

On arrive maintenant aux deux formes que je préfère. La première, c'est la version "sans the". Ces décisions sont certainements prises par des distributeurs traumatisés par la prononciation du "th" dans les cours d'anglais de leur enfance, alors ils se vengent sur Da Vinci code (The Da Vinci Code), Last kiss (The Last Kiss), Fast & Furious : Tokyo Drift (The Fast and the Furious: Tokyo Drift), Fog (The Fog), et bientôt History Boys (The History Boys).

La seconde, la plus belle, la traduction "fashion", d'un anglais que les français comprennent pas, vers un anglais que les français comprennent ! C'est sûr que l'espace de Shop girl (Shopgirl) était vraiment nécessaire pour saisir le message profond du film. De même tout s'élaircit quand on lit Lucky girl (Just My Luck), Sexy dance (Step Up), Big Mamma 2 (Big Momma's House 2), Basket academy (Rebound), Girls in America (On the outs), Baby Boy Frankie (The Blast of Silence), Dance with me (Take the Lead), The Last Show (A Prairie Home Companion), Coast Guards (The Guardian) et bientôt Bad Times (Harsh Times). Une seule exception me paraît justifiable : Sexy movie, dans la lignée des Scary Movies, qui sonne bien mieux que le Date Movie original. Mais dans ce cas, pourquoi est-ce qu'il n'avait pas été utilisé dans la version originale ? Comme le suggérait un internaute dans une page du forum Allociné citée ci-dessus, cela peut venir de l'existence préalable d'un film ayant déjà ce titre. Cherchons sur Google si "Sexy Movie" correspond à un autre film ? Damn, les résultats sont parasités par les pages françaises sur le film, et je ne vois pas de bouton "chercher uniquement dans les pages anglophones". Mais on peut simuler ce bouton, il suffit d'interdire la présence de mots français fréquents n'existant pas en anglais, par exemple "est" et "une", et on obtient notre résultat !

A quand remonte cette pratique de traduire de l'anglais vers l'anglais, qui me semble assez récente ? Je me souviens de Phone game (Phone Booth) en 2003, mais avant ça, je ne vois pas.


La suite (3 ans plus tard) ici !

6 commentaires:

Anonyme a dit…

coyote ugly coyote girl!
analyse this mafia blues

FreeCorp a dit…

Merci ! J'ai commencé une étude exhaustive, mais je ne suis remonté que jusqu'en 2002 pour l'instant. A suivre...

Jean-François a dit…

J'ajouterais une très instructive lecture, le livre " PUTAIN DE FILM !" consacré aux slogans des films parus ces vingts dernières années. On y constate parfois l'embarras des tradcuteurs/adaptateurs/rédacteurs face à 1) des titres anglais délicats 2) des films à sauver in extremis à l'aide d'une accroche.
On y voit également un nombre terrible de films restés titrés en anglais...

FreeCorp a dit…

Merci pour le conseil, c'est intéressant en effet ! Dommage toutefois que la base de données complètes des 3000 accroches de films ne soit pas disponible, Jean-François Camilleri explique en avant-propos qu'il en a sélectionné les 400 plus significatives pour le livre.

Traduction Anglais a dit…

Pour chercher uniquement parmi les pages en anglais, sur Google : utilise le lien "Recherche avancée", là, tu as le choix de la langue.

Exemple :
http://www.google.fr/search?hl=fr&q=%22sexy+movie%22&btnG=Rechercher&meta=lr%3Dlang_en&aq=f&oq=

Sinon tout à fait d'accord avec le ridicule fréquent de nombre de traductions de titres anglais!!

slovinco a dit…

J'aime beaucoup cet article ! Je suis vraiment énervé parfois par les fantaisies débiles des traducteurs/adaptateurs de titres de films en France.
Déjà quand on traduit "D-Tox" en "Compte à rebours mortel" ça donne encore moins envie de le voir mais ce qui m'horripile le plus ce sont les "traductions" anglais -> anglais, avec Phonebooth comme vous l'avez indiqué, mais aussi dernièrement Knight and Day qui devient Night and Day, Date Night qui devient Crazy Night, ou encore Van Wilder qui devient American Party.
Affligeant donc... Les traductions en Français au Québec peuvent faire parfois sourire mais je les préfère bien mieux à ces adaptations débiles en France !