17 avril 2009

Cartographie au Figaro

Hier soir, le Figaro a "révélé" le "le palmarès 2008 des violences, sur la base des données officielles de l'Observatoire national de la délinquance (OND)", et choisit de l'illustrer avec la carte des atteintes volontaires à l'intégrité physique en titrant "La nouvelle carte de France de l'insécurité". Buzz assuré, une centaine de commentaires en quelques heures...


Mais que nous apprend la carte ? Comparons-la avec celle des densités par département :

Elles se ressemblent, hein ? On peut le vérifier précisément en faisant un graphique du taux d'atteintes volontaires à l'intégrité physique en fonction du log de la densité :La corrélation est assez claire, on a un coefficient de 0.67 (et 0.81 en omettant la Guyane). Bref, la carte n'est pas très utile, et servirait au mieux à illustrer le principe bien connu par les chimistes que des concentrations élevées favorisent les chocs... L'auteur de l'article aurait pu au moins mentionner cette remarque basique et concentrer son analyse sur les exceptions à cette règle, ou bien choisir une autre carte un peu plus riche en informations, par exemple celle des atteintes aux biens, accessible par un clic sur la carte interactive des atteintes à l'intégrité physique.

Données liées à ce billet : fichier tableur OpenOffice.

Edit de midi : tiens, je lis sur Twitter qu'en plus ils ont confondu Martinique et Guadeloupe sur la carte.

3 commentaires:

maxime a dit…

Belle analyse ! Bravo !

Valentin a dit…

Jolie analyse en effet... Juste une petite remarque quand même (allez, deux).

Selon les lois habituelles en physique ou en chimie, le nombre de chocs est plutôt proportionnel au carré du nombre de particules donc dans ce cas, comme il s'agit du nombre de violences par habitant, on s'attendrait à une dépendance linéaire, et non exponentielle!

Pour ce qui est des DOM, as-tu essayé une régression prenant en compte la température moyenne? C'est très lié à l'agitation des particules, non?

Philippe a dit…

Tu as une référence pour la dépendance au carré du nombre de particules ? J'ai cherché en vain une relation de ce genre sur le net...

Et j'ai l'impression que le problème d'unités est encore plus complexe que ça : en chimie les concentrations sont par unité de volume, alors que là on par de densité par unité de surface. Ca ne change rien à la fonction de dépendance à laquelle on s'attendrait ? (mon trouble passé de taupin traumatisé par la physique m'empêche de me pencher moi-même sur la question...).

Quant à ta seconde variable, je pense qu'elle créera des problèmes entre les départements du nord et du sud de la France métropolitaine (parce que la météo de Montpellier par rapport à Paris, c'est presque les Antilles, hein :D). Une fonction de la latitude, plutôt :) ?